Le neuro-marketing, c’est quoi et à quoi ça sert?

(Première partie)

7 éléments clés du neuro-marketing

Le neuro-marketing est l’union entre la science et les techniques de marketing. Sur la base d’études liées aux processus cérébraux et à leur déclenchement, le neuro-marketing cherche à mesurer les activités neurobiologiques en cas d’exposition aux marques, à la publicité et à d’autres stratégies de marketing.

Vous est-il déjà arrivé de vous demander pourquoi vous aimez quelque chose et vous ne savez pas comment répondre? Vous cherchez dans votre esprit des justifications, mais il ne semble pas y avoir de raison spécifique.

Et c’est que, contrairement à ce que nous aimons croire, les êtres humains sont hautement irrationnels. Autrement, comment expliquez-vous ces superstitions de « toucher du bois » ou d’éviter de passer sous une échelle?

C’est pourquoi les marques les plus performantes sont celles qui, en plus d’offrir un excellent produit ou service, se connectent à ces émotions et motivations profondes qui habitent notre inconscient.

Aujourd’hui, il existe des outils tels que le neuro-marketing qui cherchent à fournir un guide scientifique aux marques afin qu’elles puissent prendre de meilleures décisions et se rapprocher de leurs consommateurs.

Qu’est-ce que c’est le neuro-marketing ?

Le neuro-marketing est, en bref, la neuroscience appliquée au marketing. Cherche à comprendre les comportements liés aux marques et le processus d’achat en fonction de l’activité neuronale.

Il peut être appliqué dans de nombreux cas, par exemple, pour évaluer un produit avant son lancement, pour créer une stratégie de tarification réussie ou pour déterminer l’efficacité d’un élément publicitaire avant sa diffusion.

Traditionnellement, d’autres méthodes de recherche ont existé, comme les enquêtes et les groupes de discussion.

Cependant, ces méthodes ne sont pas toujours fiables, car il existe des facteurs qui peuvent influencer les réponses, comme vouloir plaire au chercheur ou essayer de donner la «bonne» réponse, au lieu de la vraie.

Mais il n’y a pas de secrets dans le cerveau. Votre bouche peut dire que vous aimez un produit (et peut-être que vous le croyez vraiment), mais votre esprit peut indiquer le contraire.

Et c’est qu’à la fin, l’inconscient est la force la plus puissante qui domine nos comportements.

En fait, on estime qu’environ 95% des décisions d’achat sont prises inconsciemment et prennent environ 2,5 secondes.

En supposant que notre cerveau agit de manière 100% rationnelle, c’est une grosse erreur. Pour cette raison, il ne suffit pas d’avoir une excellente offre, il faut savoir la vendre.

Cette science vise à identifier les zones du cerveau qui sont activées dans les processus décisionnels des consommateurs.

Autrement dit, lorsqu’il y a une action d’achat, ce qui implique également l’acceptation d’une marque ou d’un produit, le cerveau se comporte d’une manière spécifique. C’est ce comportement, imperceptible à l’œil nu, que le neuro-marketing se propose d’étudier et de mesurer.

Parmi ses principaux objectifs d’étude, on peut citer:

  • Identifier (ou non) les réactions d’acceptation des consommateurs concernant les marques, la conception des emballages, les produits, les plateformes en ligne et divers autres aspects;
  • Anticiper le comportement des consommateurs dans les processus d’achat.

Le neuro-marketing capture des indicateurs de contenu neurologique, psychologique et physiologique, qui peuvent varier de l’activité électrique du cerveau au mouvement des muscles du visage, de la sueur, du langage corporel et du rythme cardiaque.

Quels sont les éléments du neuro-marketing ?

Ci-dessous, nous présentons les sept principales découvertes faites par les études de neuro-marketing et qui sont importantes pour définir votre stratégie marketing (quelle que soit la taille de votre entreprise ou négoce).

1. Le look

L’efficacité du contact visuel et l’utilisation de personnes dans les publicités sont des conclusions de longue date dans le monde du marketing.

Mais ce qui n’était pas connu jusqu’à récemment, c’est que lorsque des images de personnes regardant fixement le consommateur sont utilisées, le focus est supprimé de l’annonce et le focus reste uniquement sur les images.

Pour cette raison, le neuro-marketing recommande l’utilisation d’images de personnes dirigeant leur regard vers un point d’intérêt.

Ainsi, l’annonce reste attractive et l’attention du consommateur se tourne vers l’objectif de la campagne: le produit.

2. Les couleurs

Les couleurs influencent directement la façon dont le client se sent.

Chaque couleur est liée à une émotion, et l’insertion d’une teinte qui entre en conflit avec «l’humeur» choisie pour l’annonce peut ruiner l’objectif final.

Par conséquent, l’utilisation efficace d’une couleur peut être un puissant outil de marketing. Les spécialistes du neuro-marketing spécialisés dans la couleur et la publicité ont divisé les couleurs en sous-groupes afin de déterminer comment les utiliser efficacement.

Le bleu, par exemple, est la couleur recommandée si vous souhaitez attirer des professionnels.

3. Vitesse / rapidité

Le sentiment de vitesse, d’agilité, attire le public. Le sentiment de sécurité et de stabilité, utilisé par les entreprises traditionnelles, est efficace pour de nombreux segments. Mais ce qui attire efficacement le public, c’est le sentiment de vitesse.

PayPal, dans une étude qui a lancé des techniques de neuro-marketing, a révélé que les promesses de commodité, de rapidité et d’efficacité activent le cerveau des consommateurs à une bien plus grande échelle que la sécurité.

De cette façon, PayPal a utilisé ces informations pour attirer plus de clients vers son système de paiement en ligne, promettant rapidité et efficacité.

4. Racontez des histoires

La narration ou storytelling est la technique consistant à raconter des histoires dans les campagnes. Les études de neuro-marketing ont montré qu’en créant un contexte et une histoire dans les publicités, les consommateurs étaient plus impliqués émotionnellement.

Par conséquent, investir dans un bon script, qui attire et excite votre public, peut générer une identification et un engagement beaucoup plus importants.

5. Prix

Savez-vous comment définir un prix qui attire plus de clients? La stratégie «9,99 € est plus attrayante que 10 €» est bien connue.

Cependant, selon la recherche en neuro-marketing, les nombres arrondis fonctionnent mieux lorsque vous êtes sujet à des décisions émotionnelles.

Les prix désordonnés ou composés, à leur tour, fonctionnent plus efficacement lorsque les zones logiques du cerveau sont impliquées.

Ainsi, le prix que vous définirez pour votre produit peut varier en fonction de l’objectif de votre campagne marketing.

6. Les titres

Les titres sont l’une des premières choses que le spectateur voit, ils doivent donc clairement se démarquer et se faire remarquer.

En conséquence, ils ont fait l’objet de recherches approfondies et une nouvelle technique de neuro-marketing appelée « Titres de l’Hippocampus » a été créée.

Qu’est ce que ça signifie? Des chercheurs de l’University College London ont découvert que lorsqu’une phrase familière est légèrement modifiée, notre hippocampe est activé et notre attention est éveillée.

7. Paiement

Selon des études de neuro-marketing, la transaction économique crée de l’anxiété chez les utilisateurs. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser des expressions telles que « ramenez-moi à la maison » ou « ajouter au panier », en cherchant toujours à remplacer le mot « acheter ».

Laisser un commentaire

Fermer le menu